Quitter la France de Ariel Kenig o el extranjero en su piel. ¿En busca de una identidad?

  • Rafael Ruiz Álvarez Universidad de Granada
Palabras clave: Identité, nationalité, citoyennité, exclusion, margination

Resumen

De nos jours, le phénomène de la globalisation nous a rapprochés les uns des autres dans beaucoup de sens, mais il n’est pas moins vrai que pour certaines personnes qui se posent le problème de leur identité cette situation a ouvert une blessure peut-être inguérissable. Il ne s’agit pas pour autant du fait d’être étranger mais de se sentir étranger. Le livre d’Ariel Kenig, Quitter la France, té-moigne de ce sentiment de frustration et de refus du pays qui a été le sien, qui l’est encore, mais dont il ne se sent plus le fils légitime, le fils aimé. La littérature de ce jeune écrivain est donc notre point de départ pour l’analyse d’une question importante : la physionomie et les quali-tés de la France ont-elles changé pour que l’individu envisage la possibilité de s’enfuir vers d’autres latitudes?

Publicado
2013-10-30